Note-Clé : «  Je suis la Mère  et l’Enfant, Moi Dieu, je suis matière  »

 

Bonjour, et, bienvenue chers amis à cette méditation de pleine lune avec la note-clé : «  Je suis la Mère  et l’Enfant, Moi Dieu, je suis matière  ».

Le but global du processus évolutif de la Vierge est de préserver et révéler la nature spirituelle intérieure de ce qui se manifeste réellement sur Terre. Ce qui naît en Vierge doit se construire imprégné de divinité et, devient, à son tour, intégré dans un processus créateur avec de nouveaux objectifs.

Demeurons en silence un moment en visualisant la reliance de toutes les personnes et les groupes qui méditent aujourd’hui dans le monde avec la note-clé de la Vierge. Ensuite nous dirons ensemble le Mantram du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde :

Mantram du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde

Que la Puissance de la Vie Une afflue
par le groupe de tous les vrais serviteurs.
Que l’Amour de l’Ame Unique caractérise la vie
de tous ceux qui cherchent à aider les Grands Etres.
Puissions-nous remplir notre rôle dans l’Oeuvre unique,
par l’oubli de soi, l’innocuité et la parole juste.


La réalité spirituelle peut être appelée Dieu, âme ou principe christique ; toutes ces appellations sont correctes. En Vierge c’est le principe christique, la splendeur cachée nourrie pendant des siècles qui remodèle la forme constamment. In fine la naissance se fait en tant que forme humaine car elle est la mieux équipée et adaptée pour exprimer une expression de la réalité divine en constante évolution. En Vierge, l’âme et le corps se réconcilient pour former une proximité de relation ; la mère protège la graine de vie lumineuse ; la matière enveloppe, soutient et ancre l’âme qui gît en elle, donnant à l’espoir initial, la manifestation vivante à la vue de tous de la gloire incarnée.

L’Intention divine est de protéger et nourrir l’âme afin qu’elle se déploie, se révèle au grand jour, rendant tangible ce qui était resté, jusque là, subjectif.

 

Les grands Avatars comme Bouddha, le Christ, le maître Jésus, Mahomet, ou Krishna vinrent dans ce monde, pour révéler et faire avancer le processus de révélation, en restant incarnés dans un corps humain jusqu’à ce que la conscience de masse du moment puisse être en mesure de capter le début de certains principes divins et amorcer une véritable avancée même inconsciente. La vérité est l’âme en chacun qui fait son chemin en conscience chez le plus grand nombre pour que le quotidien et tout ce qui s’y rapporte en soit pleinement imprégné ; alors la lumière apparaît naturellement.

La période de transition que nous traversons dans toutes nos sociétés, convoque l’être en quête de vérité à acter le changement afin que les masques de la comedia dell’arte tombent, non pas pour continuer le même jeu à visage découvert dans un théâtre imaginaire à chacun, mais pour s’orienter vers le service qui offre la lumière de Vie et dont les réalisations d’ensemble deviennent maintenant possibles au sein du réseau de lumière et de bonne volonté.

L’intensité du service de groupe pour « fermer la porte du mal » pousse l’humanité à traverser une période de changements radicaux en vue de sortir d’un principe de Survie, pour entrer finalement dans un principe de Vie où le potentiel infini et les capacités supérieures de notre conscience, deviennent Sagesse avec laquelle les actes pourront être posés pour le bien de l’ensemble, à la lumière de la Volonté-de-Bien. Au-delà du fait d’Equilibrer les déséquilibres, il s’agit de progresser vers une orientation nouvelle, ce qui met l’humanité au défi de trouver de nouveaux référentiels suffisamment congruents pour initier un véritable processus créateur infini.

La période du germe caché, puis celle du germe actif de vie spirituelle, est gestation durant les premiers stades, devient vie accélérée. 

C’est pour cela que l’on présente la Vierge comme le point de stimulation au sein de chaque disciple. Le désir de reconnaître le Christ immanent est très présent jusqu’à ce que la réalité spirituelle intérieure s’extériorise grâce à la lumière de la connaissance en Taureau, puis avec la lumière de la sagesse en Vierge pour s’épanouir avec la lumière de l’Initiation en Capricorne.

Ici la matière et l’Esprit entrent en synthèse, le tout éclairé par la lumière de la sagesse caractéristique majeure de la Vierge.

La principale qualité  de l’âme est la lumière. Il est possible d’utiliser cette lumière comme un projecteur qui sonde l’horizon et dissipe le mirage. Le serviteur apprend à travailler avec une foi pure et avec amour, quelles que soient les circonstances extérieures. Alors, peu à peu, apparaissent l’illumination ou perception de la vérité tangible et connaissable. L’humilité est l’un des puissants facteurs permettant de libérer le pouvoir d’illumination du mental.

 

Faire franchement face à la vie telle qu’elle est, et, reconnaître rigoureusement la vérité, sans passion, calmement, facilite l’appel de lumière. L’activité de la lumière grâce à l’énergie d’illumination dissipe peu à peu le mirage mondial. Pour cela chacun de nous peut coopérer pour peu qu’il apprenne à faire face à la vérité. L’énergie d’inspiration ouvre sur la mise en circulation d’une vie nouvelle sur la planète, grâce à des prises de décisions inspirées par l’Intuition et la sagesse.

Telle est l’opportunité qui est offerte pour servir l’attente intelligente de l’humanité soutenue par la force de synthèse qui relie ce qui avait été tenu éloigné par le mirage de la séparativité et l’illusion. Pénétrer derrière les apparences et établir une corrélation entre l’abstrait et le concret de manière à ce que les idées puissent commencer à être vivantes et à agir avec le cœur en pleine conscience spirituelle. Cette lumière de l’âme protège et éclaire l’humanité et le sentier qui doit être suivi par l’ensemble quel que soit le nom qui lui est attribué : c’est la Route Royale de l’Union.

 

Le sixième travail d’Hercule offre l’angle de vue des mythes pour approfondir le sens de l’énergie spécifique de la Vierge.


Lorsque Hippolyte, reine guerrière régnant sur "toutes les femmes du monde alors connues",  apprend qu'elle doit céder, par décret divin, sa ceinture à Hercule, une question des plus essentielles lui vient en tête : "Obéirons nous, O Amazones, ou combattrons nous la parole de Dieu ?" Hippolyte décide de faire don de sa ceinture à Hercule, et en paie le prix par la mort.

L’Instructeur s’adresse alors à Hercule sèchement et pourtant avec espoir : Hercule, "Pourquoi tuer la mère de l’Enfant sacré ? Tu n'as pas compris. Rachète ce moment avant de chercher à me revoir".

En tant que disciple écoutant la sagesse des paroles, Hercule se jette dans la gueule du monstre, retrouvant Hésione au plus profond de son ventre, et, grâce à sa fidèle épée, la ramène à la lumière du jour.
Mais pourquoi ne pas accepter un don plutôt que d’avoir à tuer un monstre ?

Par son questionnement, Hippolyte introduit la loi du libre-arbitre de la lignée humaine face au bien et au mal, et, laisse entendre la voix de la sagesse, décidant d’offrir la ceinture à Hercule, d’aimer et de faire un don d’amour quitte à en mourir à elle-même. La puissance de son âme lui fait renoncer au combat meurtrier.
Hercule, lui, reste sourd à son être en tant que personne capable d'inverser une décision de haïr en une décision d'aimer.

Lorsque Hercule, pour sauver Hésione, tue un monstre marin, il n’y a pas d’apitoiement possible.
Ce monstre est l'image de la décision de tuer d’Hercule. Il mobilise un courage et une agressivité hors pair : aspect transmué de la haine. II détruit la destruction que représente le monstre et sauve Hésione.

En Vierge, le Christ est au cœur de chaque atome de matière, attendant d’être ravivé. Le but entier de l’évolution est de créer des formes pour servir de plus en plus en tant que porteurs de lumière.

L’Ere du Verseau amorce ceci grâce à l’impact du 7e rayon qui encourage la fusion de l’esprit et de la matière.
La transformation du monde commence  avec le fait de se poser la question : «  Qu’est-ce que je mets en œuvre dans mon environnement pour aider à préparer le retour de l’Instructeur Mondial? ». C’est dans ce but que travaille le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde dans le monde entier, que ce soit sur l’axe vertical comme médiateur entre la Hiérarchie spirituelle et l’Humanité et horizontalement, captant les nouveaux états de conscience, apportant la révélation et l’inspiration quel que soit le domaine d’activité de leur expertise.

Efforçons-nous de garder notre conscience ouverte à toute impression, inspiration pour nous préparer à transmettre l’énergie selon les conditions requises et coopérer à ce grand impact sur la conscience publique.

L’existence du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est avant tout une force unie pour le bien et le progrès du monde, résultat de la réponse de la Hiérarchie à l’opportunité spirituelle du fait que l’humanité est prête pour progresser.

L’impact du premier rayon de Shamballa, en 2000, continue sa poussée et produit un éclatement de nombreuses formes d’illusions et mirages que l’humanité a entretenues depuis des siècles. Avec la vision de l’âme, une exigence grandissante apparaît pour une libération, la liberté et le désir de sortir des pénibles expériences du passé une fois pour toute. La personnalité infusée dans l’âme supporte une crise de changement de sens sur la roue de la vie (la roue du zodiaque) qui produit symboliquement un ‘déchirement’ qui se vit à un moment donné sur le sentier. Cette expérience conduit à l’initiation et à l’illumination.. une fois que le voile de l’illusion se déchire de part en part comme cela se retrouve dans le Nouveau Testament quand “ le voile du temple qui se déchire en deux  de haut en bas. ”

Le sens de ce “ déchirement ” pourrait peut-être correspondre à la crise que l’humanité entière subit à notre époque. Et elle est largement causée par l’orientation de chacun de ceux qui progressent sur la roue des renaissances. Dans ce monde beaucoup progressent sur le sentier du disciple : il n’y a jamais eu auparavant autant de jeunes avec un esprit éclairé, se portant dans la vie avec courage et une vision englobant le monde entier.

sexy_shakti

Leur nature plus sensible les rend capables de répondre à la voix de la Vierge, et, symboliquement, le fils, qui se développe dans la matrice du temps est sur le point de naître dans un monde en profonde transformation. Une nouvelle qualité d’amour, de volonté de bien et de compréhension en constante évolution se développe à travers la pensée et l’activité humaine. Esotériquement parlant, l’humanité met ses pas sur le sentier et la personnalité en intégration se prépare à être la mère du Christ.

Suite à une récente visite dans l’Antarctique, M. Ban Ki-moon, le Secrétaire Général des Nations Unies, a expliqué aux participants de la conférence mondiale sur le climat organisée, ces jours-ci au CCIG, par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) à Genève, qu'au lieu de refléter la chaleur, l'Arctique l'absorbe alors que la glace diminue, accélérant ainsi le réchauffement climatique. En outre, la glace fondue risque d'élever le niveau de la mer et de modifier le flux du Gulf Stream qui réchauffe l'Europe.

M. Ban souligne que l'adaptation au changement climatique mérite autant d'attention dans les négociations en cours que l'atténuation des effets de ce changement, et encourage les Etats membres à « conclure un accord » d’un nouveau traité sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, avant la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en décembre à Copenhague.

En tant que membre de l’humanité, chacun d’entre nous se doit d’accomplir sa part, et, ce n’est qu’ainsi que le Tout peut se transformer. L’offrande de la Vierge est d’initier la vision aimante du détail dans le monde, ce qui offre la compréhension que « le service du présent immédiat » glorifie Dieu dans la forme.

Il est temps maintenant de continuer par  la méditation avec la note-clé de la Vierge : « Je suis la Mère et l’Enfant, Moi Dieu, je suis matière  ».