REUNION DE MEDITATION

Pleine Lune de la VIERGE

La réunion de Méditation de la Pleine Lune se déroulera à la Maison du Verseau le lundi 4 septembre 2017 à 19h30

Heures exacte de la Pleine Lune est le 6 septembre à 18h03 heures de Nouméa

  • la méditation de transmission  commencera à partir de 19h00 avec au moins 3 personnes présentes. Les membres arrivant par la suite s'installeront en silence et avec discrétion dans la salle puis se joindront au travail en cours.
  • Protocole de la Pleine Lune à 19h30
  • Cette méditation sera suivie par le Méditation de transmission vers à 20h00 et se poursuit jusqu'à 21h00 avec au moins 3 personnes présentes.

Une deuxième Grande Invocation sera prononcée vers 20h00, pour les personnes nous rejoignant que pour la Méditation de Transmission.

Pl Vierge

Note clé de la Vierge: « Je suis la Mère et l'Enfant. Moi, Dieu, je suis matière. »

"Alors le mot retentit. "Debout, ô Hercule, passe par la sixième grande Porte." Un autre mot retentit aussi, non pour Hercule, mais pour celles qui demeuraient sur les rives de la grande mer. Elles écoutaient et entendirent.  Sur ces rives, vivait une grande reine qui régnait sur toutes les femmes du monde alors connu. Elles étaient ses vassales et ses guerrières intrépides. Dans ce royaume, il n'y avait point d'hommes, mais seulement des femmes rassemblées autour de leur reine. Dans le Temple de la Lune, elles faisaient chaque jour leurs dévotions et là, elles offraient des sacrifices à Mars, le dieu de la guerre.

Elles étaient alors de retour de leur visite annuelle aux demeures des hommes et, réunies dans l'enceinte du Temple, elles attendaient le message d'Hippolyte, leur reine, qui se tenait sur les marches du grand autel, portant la ceinture que Vénus, la reine de l'amour, lui avait offerte. Cette ceinture était un symbole, symbole de l'unité réalisée par la lutte, le conflit, l'effort, symbole de la maternité et de l'Enfant sacré vers qui toute la vie humaine est réellement orientée.

"Le mot a résonné ; se met en route un guerrier dont le nom est Hercule, fils d'homme et cependant fils de Dieu. A lui, je dois céder ma ceinture. Obéirons-nous, ô Amazones, ou combattrons-nous la parole de Dieu ?" Alors qu'elles écoutaient ses paroles et réfléchissaient au problème, un mot de nouveau retentit, faisant savoir qu'il était là, attendant dehors de se saisir de la ceinture sacrée de la reine combattante." Les Travaux d'Hercules p. 54 selon l’édition Anglaise.

       

PL_vierge_2017